La Bohème

Participer au tournoi TEP a Medellín 

Ce voyage est une succession d’expériences parfois liées les unes aux autres ou au contraire de temps à autre totalement improbables et sans rapport les unes avec les autres. C’est donc sans transition qu’une nouvelle expérience nous attendait à Medellín avec absolument aucun rapport avec ce que nous venions de vivre au Nord du pays… 

Grâce à notre buddy Henry Konker (avec qui nous avons joué Lei-Out à Los Angeles en Janvier) nous avons eu la chance incroyable d’intégrer l’équipe de Molly Bravo pour jouer le tournoi TEP (Torneo de la Eterna Primavera) dans la gigantesque ville de Medellín.

Qu’est ce que le TEP ? 

TEP est le tournoi d’ultimate frisbee le plus important de Colombie où les meilleures équipes nord américaines (États-Unis et Canada) sont invitées et financées afin de venir affronter les meilleures équipes colombiennes. Cette fois, TEP est particulièrement important car il coincide avec les World Games qui auront lieu en Pologne cette année. 

Que veut dire World Games ? 

Les World Games sont la version alternative et inconnue du grand public des Jeux Olympiques. Tous les quatre ans les meilleures équipes du monde s’affrontent à titre de test dans différentes disciplines non olympiques. Le comité olympique sélectionne ensuite l’une ou l’autre discipline pour prendre part aux Jeux olympiques. En ce qui concerne l’Ultimate frisbee (connu sous le nom de Flying Disc pour cette compétition) seulement les cinq meilleures équipes du monde ainsi que le pays organisateur y participeront. Trois des équipes étaient ainsi présentes à Medellín pour le TEP (Colombie, États-Unis et Canada). 

Qui forme l’équipe mixte Molly Bravo ? 

L’équipe de Molly Bravo est une fusion des filles de l’équipe Molly Brown et de l’équipe masculine Johnny Bravo, deux équipes originaires de l’état du Colorado et accessoirement deux des meilleures équipes américaines dans leurs catégories respectives. Presque tous sont de talentueux joueurs reconnus outre Atlantique. 

Mais qui sont ils réellement ?

Nous avions 8 joueurs masculins dont un blessé. Presque tous (sauf Rory) sont des joueurs officiels de l’équipe Johnny Bravo et l’un d’entre eux était sur le point de déménager dans le Colorado pour intégrer l’équipe. 

Temps libre à l’hostal pendant que les filles partent jouer

Les filles quand à elles sont en réalité quelques joueuses de l’équipe Molly Brown de Denver ainsi que différentes joueuses venues en renfort des meilleures équipes américaines telles que Fury (San Francisco) ou Riot (Seattle). Elles sont clairement la moitié la plus impressionnante de notre équipe. Assez unique de jouer avec de tels talents. 

Pour ce qui est du tournoi en lui même :

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en arrivant. Clairement à un tournoi mixte de très haut niveau dans un pays de passionnés d’ultimate frisbee mais sans plus d’information. Je n’avais par exemple aucune idée de notre participation dans deux divisions différentes. Nous étions en effet inscrites en mixte et en féminin ce qui signifiait tout simplement deux fois plus de matchs que les individus masculins de notre équipe. La cerise sur le gâteau étant que notre équipe féminine pour ce tournoi était en fait une fusion avec les filles de Scandal de Washington DC. Une autre équipe américaine de très haut niveau ! En bref une quinzaine de joueuses très talentueuses avec qui j’allais pouvoir jouer plusieurs fois par jour. 

Les matchs en mixte

Nous avons joué 5 matchs au total au lieu des 6 réglementaires puisque la presque totalité des joueurs devait redécoller pour les États-Unis le lundi après-midi. 

Entrée en matière assez sérieuse puisque notre premier match du vendredi en mixte était contre l’équipe nationale colombienne (oui celle des World Games) pour un show game dans le grand stade principal. Match que nous gagnerons d’un point face à une sélection colombienne déchaînée et encouragée par des fans exaltés dans les gradins. 

Crédit photo “Black Silver”

Malheureusement les résultats des matchs suivants ne furent pas à la hauteur de cette première victoire. Il faut avouer que les petits américains étaient tout autant là pour faire la fête en Colombie que pour jouer contre les meilleures équipes colombiennes. Du coup certains réveils difficiles ont entrainé quelques défaites difficiles…

Les matchs en féminin 

Le fameux selfie by “Slim”

Les matchs en féminin ont été la BELLE surprise de ce week-end improbable. De nombreux matchs contre des clubs féminins colombiens où les joueuses étaient en général assez impressionnées de jouer contre les filles de mon équipe. Mes moments préférés étaient d’assurer la communication entre les américaines et les colombiennes avant, durant et après les matchs et de devoir raconter que non je ne jouais pas en club aux États-Unis mais bien en Espagne. 

Cette belle aventure d’ultimate féminin s’est terminée par une finale victorieuse contre la sélection féminine colombienne de moins de 24 ans. Finale intéressante puisque pour parer aux départs du lundi, les différentes joueuses féminines américaines se sont mélangées pour pouvoir assurer la finale contre les colombiennes.

En bref les joueuses de Molly + Scandal + Phoenix = médaille d’or ! 

L’argent 

Oui c’est bien la première fois que je parle d’argent lorsque je parle d’ultimate (et sûrement la dernière) mais non seulement nous n’avons pas déboursé un peso mais en plus nous avons été payés pour jouer ce tournoi. 

La bonne paye version vie réelle ($$$)

Un peu de contexte : certains clubs en Europe financent leurs équipes pour qu’elles participent à certains tournois aux États-Unis et gagnent ainsi en expérience. La logique ici en Colombie est inversée. La fédération d’ultimate colombienne paye les meilleures équipes nord-américaines pour qu’elles viennent se mesurer directement sur le sol colombien à leurs meilleures équipes. C’est une idée intéressante qui nous a évidemment enchantés (vous avez dit logement offert et des dollars pour jouer et pour voyager plus ?!) mais qui comporte tout de même ses zones d’ombre. Certains joueurs colombiens m’ont en effet dit que les sommes à payer par les équipes colombiennes participantes étaient assez astronomiques et servaient en grande partie à payer les joueurs américains (venus pour jouer mais aussi beaucoup pour faire la fête à Medellín pour quelques pesos). 

Les temps libres

Division féminine oblige, j’ai passé beaucoup plus de temps avec les filles de l’équipe ce qui n’était pas pour me déplaire. C’était assez marrant de déambuler dans Medellín avec elles où je passais clairement pour une gringa mais une gringa bilingue en espagnol ! 
Les soirées étaient en général assez arrosées même si je n’ai pas réussi à participer à toutes et m’ont fait réfléchir une fois encore sur la capacité de certains ou certaines à enchainer de si nombreux matchs, soirées, alcool et très peu de sommeil dans un même long week-end. 

Lisa, Liseth et Julie. Retrouvailles 100% Cremas à Medellín.

La cuisinière préférée de Rory près du stade principal

Conclusion

Medellín est une incroyable ville sportive et les infrastructures sportives (bien que ça soit de l’herbe artificielle) assez impressionnantes. 

J’y ai joué 15 matchs au total (dont 5 le deuxième jour) avec des joueurs et joueuses que je regarde normalement sur YouTube ou au mieux depuis les gradins (lors de compétitions internationales). En plus d’une médaille d’or en féminin, nous avons également gagné un prix assez nouveau pour moi puisqu’il s’agit d’un Mix entre esprit du jeu et résultats sportifs. Je n’ai toujours pas compris ce qu’il représentait mais il traine à présent dans mon sac à dos puisque les filles ont insisté pour que j’en sois l’heureuse gardienne (il sera peut être abandonné en cours de route avant le retour à Barcelone). 

 Petit hommage à Cremas pour finir :


Advertisements
This entry was written by pouloche and published on May 2, 2017 at 10:00 pm. It’s filed under Francais, Tournaments and tagged , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: